L'ombre de Venceslao - M. Matalon

Théâtre du Capitole - Toulouse

 

Finalement, le meilleur jeu scénique revient sans doute au naïf et désespéré Largui.

 

Arnaud Saura-Ziegelmeyer - Bachtrack - Avril 2017

 

L'ombre de Venceslao - M. Matalon

Opéra de Rennes

 

Dès cette première représentation, les jeunes chanteurs réunis par le Centre français de promotion lyrique portent déjà leur rôle avec une énergie et une implication exceptionnelles (...) mentionnons la contralto Sarah Laulan (Mechita) et surtout le baryton Mathieu Gardon, burlesque et virtuose à souhait dans le rôle très accidenté du vieux Largui, soupirant de Mechita souvent éconduit par Venceslao.

 

Jean-Guillaume Lebrun - Concertclassic - Octobre 2016

 

Mathieu Gardon, dans le rôle de Largui, en plus d’une divertissante présence scénique démontre des aptitudes vocales intéressantes en utilisant toutes les ressources de ses aigus

 

Thierry Martin - Unidivers - Octobre 2016

 

Mathieu Gardon affronte avec bravoure les écarts constants de l’écriture du rôle du vieux Largui.

 

Vincent Deloge - Resmusica - Octobre 2016

 

Mathieu Gardon , frais baryton se glisse avec aisance dans la peau du vieux Larghi.

 

Caroline Alexander - Webtheatre - Octobre 2016

 

Largui, l'amant de Mechita, convoque toute l'étendue vocale de Mathieu Gardon, depuis son vibrato haché le plus terrestre jusqu'à sa voix de tête falsetto (voix de fausset d'un homme, qui ressemble à la voix d'une femme ou d'un enfant), souvent utilisée par Matalon pour figurer l'inquiétude de l'amant effrayé par le fouet de Venceslao ou lors de sa véritable traversée du désert en vue de se rendre aux Chutes d'Iguazú (il crève alors une roue de son vélo, puis l'autre, doit manger de la poule crue avant d'être attaqué par un vautour qui lui prend ses lunettes).

 

Charles Arden - Olyrix - Octobre 2016

 

 

Brundibar - H. Krasa

Opéra de Lyon

 

C’est Mathieu Gardon, soliste de studio de l’Opéra de Lyon qui endosse le rôle du méchant, balafré, avec justesse. La star du quartier se livre à une sorte de mash-up des grands airs de l’opéra classique : Carmen, La Traviata, Rigoletto sont ainsi passés en revue dans un exercice théâtral qui ne manque pas d’humour. On adore détester ce grand escogriffe qui fait rire plus qu’il n’effraie.

 

Samuel Kahn - Exit - Avril 2016

 

Mathieu Gardon incarne brillamment ce rôle de tyran prolétaire, il est aussi drôle dans sa méchanceté qu’efficace dans son discours vocal, qui, dans la version de Lyon, met son baryton en valeur en le faisant passer par un medley de l’art lyrique, tous rôles confondus : Carmen, le Barbier, Ombra mai fu, Rigoletto, la Marguerite de Gounod, la « Casta Diva » etc.

 

Beate Langenbruch - Bachtrack - Avril 2016

 

Carmen - G. Bizet

Opéra de Lyon

 

Bien d’autres rôles sont remarquablement interprétés durant cette soirée, (...) le Dancaïre de Mathieu Gardon et le Remendado que chante Florian Cafiero – deux artistes du Studio de l’Opéra de Lyon, aussi convaincants vocalement que scéniquement.

Fabrice Malkani - Forum Opéra - Mai 2015

 

Les seconds rôles sont à la hauteur, particulièrement le «duo bouffe» constitué de Mathieu Gardon (Le Dancaïre) et Florian Cafiero (Le Remendado)

Florent Coudeyrat - ConcertoNet - Mai 2015

 

Notons aussi les belles performances du Moralès de Pierre Doyen et le duo irrésistible du Dancaïre et Remendado (Mathieu Gardon et Florian Cafiero du Studio de l'Opéra de Lyon).

Christine Ducq - La Revue du Spectacle - Mai 2015

 

 

 

Récital des Révélations Classiques ADAMI
Théâtre des Bouffes du Nord

 

"Le baryton aura par ailleurs offert un "Mein Sehnen, mein Wähnen" (Korngold/La Ville morte) très poète, avant de laisser s'épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans "O vin, dissipe la tristesse" (Thomas/Hamlet)".

Alain Cochard - ConcertClassic - Janvier 2015

 

Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf
Le baryton aura par ailleurs offert un « Mein Sehnen, mein Währen » (Kornold/ La Ville morte) très poète, avant de laisser s’épanouir sa personnalité lumineuse et son amour des mots dans « Ô vin, dissipe la tristesse » (Thomas/ Hamlet). - See more at: http://www.concertclassic.com/article/les-revelations-classiques-de-ladami-aux-bouffes-du-nord-patchwork-de-talents-compte-rendu#sthash.yeHNLLcT.dpuf

"La voix du baryton Mathieu Gardon (nomination aux Victoires de la Musique 2014) est très agréable à écouter pour son timbre et pour une émission naturelle. Il chante l’air « Mein Sehnen, mein Wähnen » de La Ville morte de Korngold avec très grande attention et sensibilité ; dans « O vin, dissipe la tristesse » d’Hamlet (Ambroise Thomas), sa voix devient plus ouverte et claire, en explorant pleinement l’espace de la salle."

Victoria Okada - ResMusica - Janvier 2015

 

"La diction de Mathieu Gardon, baryton, est impeccable dans "Mein Sehnen, mein Wähnen", extrait de Die tote Stadt de Korngold"

Suzanne Gervais - La Lettre du Musicien - Janvier 2015

 

Les Boréades - J.P. Rameau

Festival d'Aix-en-Provence

 

"Une mention également pour la voix idéalement projetée - autant que solidement charpentée - du jeune baryton français Mathieu Gardon, dans la double partie d'Adamas et du Dieu Apollon."

Emmanuel Andrieu - Opera Online - Juillet 2014

Une mention également pour la voix idéalement projetée - autant que solidement charpentée - du jeune baryton français Mathieu Gardon, dans la double partie d'Adamas et du Dieu Apollon. - See more at: http://www.opera-online.com/columns/manu34000/les-boreades-au-festival-dete-daix-en-provence#sthash.RtWhYKch.dpuf
Une mention également pour la voix idéalement projetée - autant que solidement charpentée - du jeune baryton français Mathieu Gardon, dans la double partie d'Adamas et du Dieu Apollon. - See more at: http://www.opera-online.com/columns/manu34000/les-boreades-au-festival-dete-daix-en-provence#sthash.RtWhYKch.dpuf

 

Les Mamelles de Tirésias - Poulenc

La Monnaie - Bruxelles

 

"Directeur fort élégant dans son smoking blanc, Mathieu Gardon sait suggérer le pastiche du "prologue" de Pagliacci et délivrer le manifeste d'une autre esthétique."

 Patrice Henriot - Opéra Magazine - janvier 2014

 

Le baryton français Mathieu Gardon à qui incombe le prologue est apparu sous les traits d’un élégant Monsieur Loyal sachant comment embarquer son public.

Philippe Dewolf - www.rtbf.be - janvier 2014

 

Récital des révélations classiques ADAMI 

Festival Pablo Casals Prades

 

"Concertclassic vous avait signalé le talent du baryton Mathieu Gardon (né en 1987) à l’occasion de sa participation au spectacle Tailleferre-Ravel du CNSMD de Lyon en janvier dernier (M. Gardon est issu de la classe que Françoise Pollet dirige dans cet établissement). Singulier parcours que celui d’un artiste qui, après s’être dirigé vers le métier de maïeuticien a décidé de se consacrer pleinement au chant. Les amoureux d’opéra et de mélodie y ont gagné un musicien à la voix chaudement timbrée et à la diction admirable, sans parler de sa présence étonnante. On avait adoré son Ramiro lyonnais, il en reprend l’air d’aussi convaincante façon, avant d’attaquer celui d’Harlekin (Ariadne auf Naxos) et de conclure avec celui d’Achille (Giulio Cesare), d’une intelligente vaillance. M. Gardon ne pouvait mieux montrer en quelques minutes l’étendue de son potentiel."

Alain Cochard - Concertclassic - Août 2013

 

"Le baryton Mathieu Gardon dans Ravel (L’Heure espagnole, air de Ramiro), R. Strauss (Ariadne auf Naxos, air de Harlekin) et Haendel (Giulio Cesare, air d’Achille) gère admirablement trois styles très variés, avec une belle diction et une émission de voix très naturelle, un plaisir pour l’oreille."

Victoria Okada - ResMusica - Août 2013

 

 

L'heure Espagnole - M.Ravel / Le Bel Ambitieux - G.Tailleferre

"Révélation de la soirée le baryton Mathieu Gardon (Ramiro, Alphonse) allie richesse du timbre, homogénéité et qualité de diction à une présence scénique remarquable."

Alain Cochard - Concertclassic.com - Janvier 2013

 

Les Noces de Jeannette - V.Massé

 

"Le baryton Mathieu Gardon ne tombe pas dans la caricature et sa voix se marie bien avec celle de sa partenaire. Le public fait un accueil chaleureux à cette recherche du temps perdu."

Bruno Vilien - Opéra Magazine - Décembre 2012